Pourquoi votre talent peut devenir votre pire malédiction?

  •  
  •  
  • 1

 

À travers ce blog, j‘ai expérimenté pas mal de petites expériences basées sur des découvertes scientifiques plus ou moins récentes. Cette expérimentation m’a non seulement fait progresser rapidement, elle m’a aussi permis de comprendre que rien n’est plus précieux que de travailler sur soi-même afin de faire de sa vie une expérience extraordinaire.

 

Le travail est à la base de tout progrès. Il est parfois plaisant, quelquefois difficile, mais il est toutefois indispensable pour progresser. Travailler demande de la détermination, du courage et de l’abnégation, surtout pour les personnes talentueuses car pour ces derniers le travail est contre-intuitif.

 

En effet, lorsqu’on a des facilités on voit rarement l’intérêt de travailler car tout nous vient facilement. Du moins, jusqu’à une certaine limite que je décrirai plus tard dans cet article. Pour cette raison le fameux débat travail contre talent n’a aucun sens, et pour ceux qui veulent gagner du temps je vous le dis tout de suite, le travail est de très loin supérieur au talent et bien plus efficace.

 

Le travail gagne toujours contre le talent sur le long terme. Mais le sujet que je voudrais aborder aujourd’hui est davantage lié à la puissance du travail, à pourquoi les meilleurs travaillent plus que les autres, et aux leçons nous pouvons en tirer.

 

 

D’ailleurs, dans ce que vous allez lire il y a rien de nouveau mais il y a une chose extrêmement intéressante. Vous avez certainement oublié le facteur principal qui explique pourquoi certains travaillent beaucoup plus que d’autres. Je vais vous le dévoiler dans les lignes suivantes.

 

 

 

 

Ces vérités qu’on n’ose pas dire sur le travail

 

Le travail tue

Prenons le taureau par les cornes. On a tendance à dire que le travail ne tue pas et c’est une aberration. Historiquement, le travail a tué énormément de travailleurs, que ce soit sur les chantiers, dans les camps de travail forcé, durant l’esclavage ou plus récemment dans les grandes entreprises où de grosses vagues de dépression ont conduit des travailleurs au suicide. Je m’excuse de le dire, mais le travail tue. Néanmoins, ce n’est pas une raison pour ne pas travailler et de toute manière ce choix compliquerait beaucoup votre vie.

 

 

Le travail ne garantit pas le succès

Un autre point est que le travail ne garantit pas le succès. Je vais en décevoir beaucoup parmi vous, mais travailler ne garantit pas le succès. Qu’appelle-t-on travailler ? S’il s’agit de faire la même chose encore et encore sans jamais s’améliorer, je n’appelle pas cette méthodologie du travail. J’appelle cette attitude de la bêtise, c’est-à-dire répéter les mêmes erreurs sans cesse. En répétant vos erreurs, il y a très peu de chances que vous progressiez, et donc que vous atteigniez le résultat escompté.

 

 

Le travail doit être intelligent

Une méthode de travail plus productive consiste à réfléchir sur ce qui vous empêche atteindre notre objectif et essayer de trouver des solutions. À partir de ce constat, l’une des meilleures solutions consiste à arriver à rencontrer quelqu’un qui a déjà eu le même problème que vous et qui l’a résolu. Il pourra vous guider vers la solution afin que vous trouviez la solution qui nous convient le mieux. Ce scénario est le meilleur des cas.

 

 

Ou bien vous pouvez chercher la solution dans des livres, sur Google, des forums, des groupes Facebook, YouTube… Lorsque vous trouvez une possibilité de solution, appliquez la et rectifiez jusqu’à l’obtention du résultat recherché. Cette technique est la fameuse méthode de l’essai/erreur. À travers l’histoire de l’humanité elle a toujours été la meilleure méthode d’apprentissage pour l’homme. Évidemment pour associer cette méthode à des catalyseurs, il existe des livres, des formations, des mentors pour accélérer notre apprentissage. Mais rien ne vaut cette méthode d’essai/erreur car c’est à travers cette méthode qu’on apprend à se découvrir, à être honnête avec soi-même. C’est un excellent point de départ pour travailler sur son projet, sur soi-même et réaliser ses rêves.

 

 

Le travail nous rapproche du succès

Une autre vérité est que le travail nous approche du succès, c’est indéniable. Si vous travaillez intelligemment avec une méthode comme le Kaizen, c’est-à-dire que dès que vous le pouvez vous améliorez petit à petit votre travail, vous finirez par passer des paliers significatifs et par avancer de plus en plus rapidement vers des objectifs plus ambitieux.

 

Pour parler franchement, il n’y a pas de méthode miracle pour le succès. D’ailleurs, je ne connais personne qui la connaît vraiment. Il y a beaucoup de facteurs qui interviennent comme la chance, le timing, être au bon endroit au bon moment, faire les bonnes rencontres… Tous ces facteurs peuvent être favorisés par le travail mais ne dépendent pas que du travail.

 

Néanmoins, une chose est sûre:

 

“le chemin du succès est pavé par votre travail.”

 

 

Maintenant, la question que vous pouvez vous poser est: quelle est la différence entre quelqu’un qui travaille dur et qui échoue et quelqu’un qui travaille dur et qui réussit ? Si vous souhaitez la réponse, vous pouvez arrêter de lire l’article maintenant car je ne l’ai pas.

 

Toutefois, il y a un facteur dont on ne parle pas beaucoup et qui, à mon avis, change toutes les données du problème. La personne qui travaille dur et qui réussit dit souvent: “ j’ai travaillé dur mais pour moi ce n’était pas du travail, c’est ce que j’aime faire”. Autrement dit, lorsqu’elle travaillait elle avait le sentiment de s’amuser. C’est là toute la différence. Et d’ailleurs, à mon humble avis, c’est ce qui lui donne une longueur d’avance sur les personnes qui ont exactement le même objectif qu’elle mais qui ne s’amusent pas.

 

 

Vous le savez tous et vous le savez pertinemment, lorsque l’on s’amuse le temps passe très vite. On éprouve du plaisir même lorsqu’on se heurte aux difficultés. On n’a qu’une envie, c’est de passer au-dessus car on est super motivé et on veut gagner. Quelles sont les conséquences d’un tel état d’esprit?

 

 

“Lorsque tu t’amuses, tu arrives à 7h au bureau et tu joues (travailles). Avec des prises de tête évidemment, mais tu as toujours ce sentiment d’amusement. Tu continues, tu continues malgré la difficulté tu continues, tu continues. Le travail te fait vibrer, travailler te rends heureux, le travail te procures un sentiment que tu ne retrouves nulle part ailleurs. Les conséquences d’une telle attitude, s’amuser au travail, sont que tu arrives à 7h et que tu repars à 22h et encore là tu n’as pas vu la journée passer. Tu te dis que 24 heures c’est trop court pour une journée.”

 

 

Je vous invite à lire des biographies, je vous invite à regarder des documentaires sur les personnes que vous appréciez, celles qui vous inspirent, toutes ces personnes qui ont atteint ou fait quelque chose d’exceptionnel dans leur vie. Elles ont toujours ce truc en plus, cette impression de s’amuser à chaque instant. Le pouvoir de l’amusement est tellement fort que lorsqu’il s’est passé des choses catastrophiques dans leur vie, elles vont vous dire que c’était catastrophique, elles vont vous dire que c’était un moment très difficile dans leur vie, mais elles reviendront toujours sur ce sentiment dominant de l’amusement.

 

 

Pourquoi je vous dis tout ça ?

Parce que travailler dur en faisant ce que vous aimez c’est vous donner le maximum de chances non seulement de réussir, mais aussi de devenir meilleurs. Et si vous échouez, vous en garderez un merveilleux souvenir car l’amusement est le souvenir qui va dominer votre expérience.

 

 

Si vous souhaitez devenir un spécialiste ou un expert, la chose qui doit vraiment dominer et l’amusement. Vous devrez vraiment aimer ce que vous faites. D’ailleurs vous remarquerez très rapidement si vous cherchez des médecins spécialistes, des experts dans leur discipline, si vous prenez de faire le temps de faire le tour de différents médecins, que ceux qui aiment réellement ce qu’ils font ont une grosse longueur d’avance sur les autres. Ils vous expliqueront votre maladie comme jamais personne ne vous l’a expliquée auparavant et vous proposeront un traitement qui fonctionnera.

 

 

Attention: Ce n’est pas parce que vous vous amusez en travaillant que tout vous sera facile. Au contraire, c’est là le paradoxe. Parfois vous allez vous retrouver dans des états très proches de la déprime, des moments pendant lesquels vous allez vous sentir comme un moins-que-rien, comme un zéro, comme un nul parce que vous n’arrivez pas à solutionner un problème ou atteindre des objectifs. Vous allez même abandonner. Mais si vous vous amusez vraiment, la réalité va vous rattraper une fois que vous aurez abandonné et pensé que c’est fini pour vous. Vous allez avoir cette démangeaison, cette chose qui vous manque que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Vous allez vous demander: est-ce que j’ai tout essayé? Vous retournerez travailler jusqu’à atteindre votre objectif. C’est une addiction. Je la qualifierais d’addiction à l’amusement qu’est votre travail.

 

 

En général, lorsque vous êtes dans cet état d’esprit peu de choses peuvent vous arrêter car vous êtes capable de vous transcender pour devenir quelqu’un de meilleur…

 

 

 

Le talent est une malédiction

Le talent est une malédiction car, en général, les gens talentueux se reposent sur leur laurier et travaillent peu. Prenez les biographies des meilleurs, ceux qui ont dominé leur domaine, leur activité. Ils vous diront qu’ils étaient là au bon moment, ils vous diront qu’ils ont rencontré les bonnes personnes, mais une chose revient systématiquement bien qu’elle ne soit pas toujours dite explicitement: si vous savez lire entre les lignes vous comprendrez qu’ils ont travaillé d’arrache-pied.

 

 

Ils se sont rarement posés la question de savoir s’ils étaient talentueux. Ils se sont juste donnés l’opportunité de travailler, travailler dur, et de s’amuser en même tant. La force des experts qui rencontrent du succès c’est ils ont appris à travailler dur, à travailler bien, à être honnête avec eux-même que leurs résultats soient bons ou mauvais. D’ailleurs, les mauvais résultats sont accueillis comme des sources d’apprentissage pour progresser, quitte à en souffrir.

 

 

Ceux qui durent dans le temps sont ceux qui travaillent dur car le talent a toujours été et sera toujours dépassé par le travail. Des génies talentueux comme Michael Jackson revendiquent clairement que la source de leur réussite est le travail et de travailler dur. D’ailleurs, si vous regardez un film ou une biographie sur sa vie, vous verrez que le travail a toujours été une obsession chez lui. Il n’y a pas d’autre secret pour progresser que le travail.

 

 

Le talent seul ne vous mènera nulle part s’il n’est pas accompagné par le travail. Si vous prenez l’exemple de la musique, quelqu’un de talentueux fera un bon premier album mais pas plus. Quelqu’un qui travaille dur peut faire toute une carrière. Quelqu’un de talentueux et qui travaille dur marquera à jamais l’histoire de son courant musical, voire de la musique en général.

 

 

Très sincèrement, l’astuce que je recommande aux personnes talentueuses est d’oublier qu’elles le sont et de travailler d’arrache-pied comme si elles n’avaient aucun talent. Construisez-vous une méthode de travail qui vous permettra d’évoluer. Soyez honnête avec vous-même. Si vous n’obtenez pas le résultat escompté, n’hésitez pas à rencontrer des gens qui ont réussi ce que vous n’arrivez pas à faire.

 

 

Si vous innovez, allez voir dans d’autres secteurs des entrepreneurs qui ont réussi à faire des choses nouvelles qui n’avaient jamais été faites auparavant. Le plus important est d’être bien entouré et d’être inspiré. Amusez-vous en travaillant dur, vous n’aurez aucun regret, juste de bons souvenirs d’une superbe aventure, quelle qu’en soit l’issue.

 

 

Donc, je ne le dirai jamais assez: seul le travail paie. Travaillez intelligemment, fondez votre travail sur l’amélioration continue, travaillez systématiquement avec le sentiment de vous amuser.

 

Et comme disent les américains:

 

“Work hard, play hard and F… hard.”

 

Sur ces mots, mes experts, je vous laisse et je vous souhaite bon courage.

 

 

 

 

 

Crédit image: Vectors by vecteezy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.