Le commerçant 3.0 – l’Artisan du futur.

  •  
  •  
  • 12

 

Quel que soit votre secteur d’activité, de grandes révolutions sont en cours et il faudra s’y adapter: c’est une question de survie. Aujourd’hui nous sommes dans un monde de l’hyper communication avec les réseaux sociaux. Les études ont démontré que les entreprises qui les maîtrisent le mieux ont un avantage significatif sur la concurrence. Les styles de vie des consommateurs évoluent avec le temps. Vous pouvez travailler de chez vous, on peut faire des téléconférences de chez nous. Nous sommes en pleine redéfinition du monde du travail et de nos modèles de consommation.

Dans ce nouveau paradigme s’installe une nouvelle façon de consommer: la consommation 3.0. Elle a déjà lieu chez McDonald’s, dans certains Starbucks. En gros, vous commandez depuis votre téléphone, de chez vous, vous allez récupérer le produit au magasin où vous vous le faite livrer. Quoi qu’il en soit, le service client doit s’adapter. Comment fidéliser les clients et garder une relation avec eux lorsque certains ne passent même plus dans notre magasin?

 

 

Avoir une excellente prestation

Avoir un excellent produit est la première chose qu’il vous faut. Le produit devient votre ambassadeur. Il parle par lui-même. Pour accompagner son discours, il est fortement recommandé que votre produit ait un packaging qui parle également par lui-même. Il n’a pas besoin d’être extraordinaire, mais il doit avoir un caractère unique. il peut être écologique, recyclable, biodégradable… Il existe des milliers de systèmes qui vous permettent de faire parler votre packaging. Évidement il portera votre logo, votre nom de marque, votre adresse internet, afin que le client puisse vous contacter dès qu’il en a besoin.

 

En plus d’un produit excellent, il vous faut une prestation excellente. Une prestation où tout est fait pour faciliter la tâche au client et pour lui rendre la vie facile. Prenons l’exemple chipie d’une application pour votre boulangerie. Étant donné la nature du produit, il sera très difficile de livrer tout le monde. Toutefois, une application grâce à laquelle votre client commande son produit à l’avance présente de nombreux avantages. S’ils commandent la veille pour le lendemain matin, cela veut dire que lorsque vous prenez votre service dans la nuit vous savez quelle recette minimum vous allez faire, et c’est une bonne motivation. De plus, vous avez une bonne idée de la quantité de pain que vous allez déjà vendre et vous pouvez vous faire à partir de ces données une bonne idée de combien de pain vous devez préparer pour la journée. Toutes ces informations réduisent considérablement vos invendus à la semaine, au mois et à l’année.

 

Si un client commande pendant la journée vous pouvez l’informer lorsque vous êtes en rupture de stock et ainsi, il ne se déplace pas pour rien. Il peut également se rabattre sur un autre produit. L’application lui donne une estimation de l’heure à laquelle il pourra venir récupérer le produit dans votre boulangerie, ça veut dire que le produit sera prêt quand il viendra.

 

Lorsque le client arrive, vous avez juste à dire: “Bonjour monsieur comment allez-vous?” Vous lui donnez sa commande, vous conversez un peu. La principale force de votre boulangerie est qu’elle deviendra un lieu d’interaction, plus qu’un commerce banal. Évidemment, vous garderez des produits en vitrines pour les achats impulsifs.

 

Le nouveau schéma sera le suivant: je passe à la boulangerie, je consomme sur place, ma commande est quasiment prête ou bien je récupère ma baguette, j’échange quelques mots plaisants avec le boulanger et je m’en vais. Voici le commerce du futur. Ce modèle fonctionnera pour les boulangeries, pour les boucheries, tous les commerces de bouche. Dites-vous qu’il existe déjà chez McDonald’s, chez Starbucks, mais sans le côté humain. Et il arrivera chez plus petits commerçants, car ce sera une question de survie. Vous réduirez probablement le temps d’attente et vous créerez plus de fluidité dans votre service ainsi qu’un meilleur contrôle des stocks.

 

 

Le commerçant 3.0 et la conversion à la pointe de la technologie

Vous pourriez même vous organiser entre petits commençants et créer une application pour tous les commerces du centre-ville ou de votre quartier. Le coût sera moins élevé que de créer une application pour chaque commerce. Ce système de coopération resserrera les liens entre les commerçants et les habitants, ce qui est très bon. Il vous permettra de mutualiser les coûts, ce qui n’est pas négligeable dans la création d’une application, et cela peut également vous éviter d’être seul face aux grosses multinationales qui commencent à avoir le monopole sur ce genre de marché.

 

Ce système garantira également à vos clients l’assurance de recevoir un service beaucoup plus éthique.

 

Avec les données que vous aurez grâce à l’application vous pourrez même créer des systèmes d’abonnement pour vos consommateurs et vous adapter à leurs besoins. Vous pourrez dégager un revenu intéressant et créer des offres mieux adaptées aux besoins de vos clients. Ce système de mutualisation pourrait permettre aux clients de passer une commande chez les petits commerçants et de se faire livrer pour concurrencer la grande distribution… Il y aura toujours des magasins pour les achats d’appoint, mais l’avantage sera une meilleure gestion des stocks, des coûts…

 

Opter pour les abonnements est une très bonne stratégie. Vous avez une très bonne idée de vos revenus mensuels et vos clients gèrent mieux leur budget. Prenons un exemple d’abonnement: un client a un abonnement de 30 baguettes par mois qu’il paye en début ou en fin de mois, en fonction de critères que vous aurez établi.

 

S’il le dépasse, il complétera le dû où il pourra utiliser le crédit du mois suivant. S’il n’achète pas ce nombre de baguettes, il pourra garder le crédit restant pour le reste de l’année ou bien l’utiliser pour acheter un gâteau, un panier petit-déjeuner.

 

Si le système fonctionne très bien, les clients peuvent même mettre en place un système d’échange entre eux afin que quelqu’un qui a commandé moins de baguettes que prévu puisse échanger son crédit avec quelqu’un qui a commandé moins de viande. Ainsi, tout le monde s’y retrouve sans dépenser un sous de plus.

 

La mutualisation ou coopération sera probablement l’avenir des commerçants et des petites et moyennes entreprises dans le futur.

 

Une autre puissance de la technologie est que vos clients peuvent passer commande 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, quel que soit leur emplacement géographique, sans vous déranger. Si votre client a eu une longue journée il peut faire sa commande le soir pour le lendemain, s’il revient de vacances il peut faire sa commande avant de prendre l’avion pour avoir ses produits prêts le lendemain.

 

La satisfaction client du futur reposera surtout sur votre capacité à créer des systèmes qui permettront aux clients d’acheter et de se fournir en produits le plus facilement possible, et sur votre capacité à répondre à cette nouvelle façon de consommer et à ces nouveaux besoins.

 

 

 

 

Crédit image: Vectors by vecteezy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.