Comment commencer son personal branding ?

  •  
  •  
  • 41

 

Que vous soyez un expert, un spécialiste, un employé entrepreneur, quelle que soit votre catégorie socio-professionnelle, votre image existe et elle a de la valeur. Une erreur commune et fatale en terme de communication est de négliger son image. Aujourd’hui votre image est omniprésente à tord ou à raison, ce n’est pas notre débat. Pour maîtriser votre image et qu’elle soit cohérente, il est indispensable que votre image de marque sonne vrai. Autrement dit, si vous êtes un magasin, votre image est votre vitrine. Elle représente ce que vous avez de mieux dans votre magasin.

 

Comment bâtir votre image de marque?

L’un des meilleurs moyens de bâtir son image de marque est d’utiliser le personal branding. Faire du personal branding, c’est appliquer sur une personne les outils qu’on utilise pour créer et développer une marque. Un bon personal branding donne à vos clients ou à vos collaborateur une perception attractive de vous et de ce que vous êtes capable de faire.

 

Pour atteindre ce résultat, il faut avoir une image de marque qui a un message, une promesse et ne jamais avoir de décalage entre ce que vous dites et ce que vous faites. Si vous appliquez ces préceptes, vous créerez une image de marque très forte.

 

Votre message

Dans votre personal branding, votre message est extrêmement important. Il communique ce que vous inspirez à vos clients ou à vos collaborateurs. Le message sert à persuader, à motiver, à donner envie de travailler avec vous. Si nous prenons, au hasard, la marque NIKE son message est simple: “just do it”. Évidemment, le ” just do it” est une incitation à jouer, se rebeller, à être créatif pour toujours se dépasser. Pour ceux qui ont suivi l’histoire de la marque NIKE, vous l’aurez compris: le “Just do it” est un message de rébellion pour nous inciter à aller plus loin. C’est un message pour se dépasser.

 

Votre promesse

Votre promesse est ce que vous annoncez à vos clients et à vos collaborateurs que vous allez faire, et le gain qu’ils auront à travailler avec vous ou à choisir votre produit. Si nous gardons toujours comme exemple la marque NIKE, la promesse est très simple. Leurs produits sont les produits les mieux adaptés pour nous aider à nous dépasser, la preuve: les champions les utilisent. Les produits Nike sont des produits qui nous promettent de meilleures performances, que ce soit à l’entraînement ou pendant le jeu, et d’appartenir au club des champions. En gros, c’est une promesse de victoire contre soi-même pour devenir meilleur. Petit rappel, Nike est le nom de la déesse grecque de la victoire.

 

Afin que cette promesse semble tenue, Nike a tout simplement adopté la stratégie de signer des contrats publicitaires avec les meilleurs athlètes.

 

Il y a deux façons d’approcher le personal branding. Soit vous ciblez une catégorie de personnes, une communauté, un certain type de client et créez votre marque par rapport à ça, soit vous demandez à des proches qui vous connaissent très bien de lister vos points forts, puis par rapport à ces points forts vous déterminez vers quel genre de personne vous pouvez vous orienter.

J’ai opté pour la deuxième étape, c’est-à-dire commencer pas identifier quelles sont vos forces et ce qui vous rend unique pour ensuite vous diriger vers un type d’audience.

 

 

 

Définir vos forces

Pour définir vos forces et ce qui vous rend unique, à mon sens, le jeu le plus simple, le plus rapide et le plus efficace est le portrait chinois. Vous réunissez 5 personnes que vous connaissez ou vous les texter pour leur demander de bien vouloir répondre aux questions suivantes:

 

si j’étais un animal, que serais-je ? et pourquoi ?

si j’étais une fleur ou un végétal, que serais-je ? et pourquoi ?

si j’étais une à moyen de transport, que serais-je ? et pourquoi ?

si j’étais un film, lequel ? et pourquoi ?

si j’étais un pays ? Lequel ? et pourquoi ?

 

Une fois les réponses obtenues, vous aurez une bonne idée de ce sur quoi vous pouvez vous fonder pour commencer à créer votre personal branding. En vous basant sur les idées dominantes de votre portrait chinois, choisissez trois forces, ou mieux encore une chose qui vous rend unique et 2 forces pour commencer à vous définir.

 

 

Trouver le milieu dans lequel évoluer

Ensuite, cherchez à rentrer en contact avec les personnes, les profils, la communauté qui vous conviennent. Évidement, adaptez vous aux codes de la communauté et ne mettez pas directement les pieds dans le plat. Prenez le temps de vous familiariser avec le milieu si vous n’en avez pas l’habitude puis, petit à petit, faites votre trou. Il est toujours bon d’avoir une plate-forme, c’est-à-dire un site internet, un compte Instagram, un blog ou une page Facebook, voire les quatre si nécessaire, et évidemment un compte LinkedIn.

 

 

Être tout le temps à jour

Votre objectif est de passer pour un expert, un spécialiste ou un entrepreneur compétent donc il est indispensable d’être à jour et à la pointe de la connaissance. Avant d’assister aux salons, conférences ou d’aller sur internet, dans les forums ou les groupes de discussion Facebook, assurez-vous que vous êtes à la pointe. Si vous abordez un sujet, sachez de quoi vous parlez.

 

 

Partager votre savoir

Que ce soit avec vos clients, vos collègues ou sur Internet, partagez votre savoir. N’ayez pas peur, vous ne serez jamais à court de savoir. Les clients font appel à vous parce qu’ils veulent travailler avec vous plus que tout autre chose. Si vous êtes un expert et que vous vous mettez régulièrement à jour, vous ne serez jamais à court de savoir. N’ayez donc pas peur de cette fausse idée selon laquelle: “si je donne tous, les clients n’auront plus besoin de moi”, c’est totalement faux. Vous pouvez tout donner, les clients achèteront votre prestation et ils auront plus grande confiance en vous.

 

 

 

Être authentique

Le cœur de votre personal branding sera la relation que vous avez établi avec vos clients ou vos collaborateurs. Soyez sincère et authentique, c’est à très important. Lorsque vous choisissez ce qui vous rend unique et vos points forts, ces caractéristiques doivent correspondre à des traits de votre personnalité que vous n’ayez aucun mal à exprimer en public. S’ils ne sont pas des très dominants, il va voilà travailler dur pour qu’ils le deviennent.

 

À présent, je vais prendre l’exemple d’un homme très peu connu des médias. Pourtant, son travail est connu mondialement. C’est l’exemple typique de l’expert qui à maîtrisé son art et l’a poussé à un niveau rarement égalé. Je vous présente M. Tinker Ton Hatfield, le chef du design chez Nike.

 

 

L’histoire de cet homme est l’histoire de l’expert qui a dû se redéfinir pour devenir meilleur. Lorsqu’il est arrivé chez Nike, il était architecte et devait devenir dessinateur industriel pour des chaussures de sport. Bien que les métiers se ressemblent, les environnements sont totalement différents et les contraintes techniques également. Lors de son arrivée à Nike, Tinker décida de se définir selon les trois caractéristiques suivantes:

  • Provocateur
  • Conteur d’histoire
  • Futuriste

 

 

Provocateur

Alors que Nike commençait seulement à faire décoller les ventes de ses chaussures de sport avec son système air, Tinker décida de faire l’inimaginable.

 

 

Avant ce modèle, le système air était caché dans la semelle des chaussures. Il décida de rendre la bulle d’air visible de façon à dévoiler la technologie Nike aux yeux du monde et à raconter l’histoire d’une chaussure montée sur un coussin d’air qui permet d’amortir les chocs.

 

Lorsqu’il proposa cette idée, ce fut un tollé au sein de Nike. Toutefois, il insista. Tinker ayant de très bonnes relations avec la direction, le modèle sortit. Le succès fut au rendez-vous dès la sortie. Depuis il y a eu des dizaines et des dizaines de modèles basés sur ce système de bulle d’air apparente. La Air Max fait partie des best sellers des ventes de tous les temps de la marque NIKE.

 

La force de Tinker a été d’allier dans la Air Max une approche fonctionnelle et une approche esthétique grâce à son curriculum d’architecte. Auparavant l’équipe de designer se focalisait uniquement sur la partie fonctionnelle de la chaussure.

 

 

Conteur d’histoire

C’est en se promenant à Paris que Tinker eût l’idée de faire une bulle d’air visible pour la Air Max one, lorsqu’il passa devant ce bâtiment :

Lors d’une visite a Paris, il tomba face au Centre Georges Pompidou de l’architecte Renzo Piano. Il eût le déclic en voyant le Centre Pompidou car lorsque l’architecte Renzo Piano avait conçu ce bâtiment, son objectif était de créer un bâtiment où tout ce qui était normalement caché devait être visible. Autrement dit, tous les tuyaux qui sont habituellement cachés dans le bâtiment se situent à l’extérieur: c’est la particularité du Centre Pompidou. Pour s’assurer que les tuyaux soient vus par tout le monde, Renzo Piano les a fait peindre dans des couleurs voyantes, c’est-à-dire en rouge en bleu et en vert afin qu’ils soient visibles de loin.

 

C’est dans cette même démarche que Tinker a créé la Air Max one et il a révolutionné la chaussure de sport en terme d’esthétisme et de fonctionnalité.

 

 

Une autre histoire, Connaissez-vous cette chaussure ?

 

 

 

C’est la Nike air Jordan 3. Cette chaussure représente un tournant mythique dans la carrière du basketteur Michael Jordan. À partir du moment où Tinker a travaillé sur les Nike air Jordan il a commencé par changer le logo ci-dessous

 

 

Par celui-ci, qui deviendra le logo définitif de la marque Jordan, pour donner du sens à la gamme air Jordan.

 

Peu de personnes le savent, mais Michael Jordan n’était pas du tout satisfait des deux premières versions des Air Jordan. Il pensait rompre le contrat avec Nike, alors Tinker a été mis sur ce projet pour rattraper le coup. Il fait la chaussure ci-dessous, la Air Jordan 3.

 

Il créât cette chaussure de sport, entre la chaussure basse et la chaussure montante. C’est ce qu’on appelle une chaussure mi-taille qui permet une meilleure souplesse au niveau des chevilles. Du cuir renforcé pour un meilleur confort, des imprimés éléphants qui n’avaient jamais été utilisés auparavant sur des chaussures de basket-ball. Michael Jordan fut enchanté par la chaussure. Il avait un petit faible pour l’imprimé éléphant comme il l’avait souvent dit lors d’interviews. Ce jour-là, Michael Jordan décida de rester chez Nike.

 

Cette même année, il gagne pour la première fois le concours de dunk…

 

Depuis, Tinker a été associé à tous les designs d’Air Jordan. D’ailleurs, lorsque Michael Jordan a définitivement arrêté sa carrière, Tinker a insisté pour continuer la production de Air Jordan car il était convaincu qu’il existait un marché pour cette basket sans que Michael Jordan continue à jouer. Nike avait déjà décidé d’arrêter la gamme Air Jordan. Tinker insista pour au moins faire un essai, Nike prit le risque de faire une dernière paire d’Air Jordan. Étant donné le succès de cette paire de basket, Nike continua la collaboration Air Jordan. Aujourd’hui Jordan est devenu une marque à part entière qui continue d’appartenir au portfolio de Nike.

 

 

Futuriste

Ce modèle est une réussite commerciale des années 2010.

La petite histoire de la Nike air Huarache est qu’elle a été produite pour la première fois en 1992, où elle avait rencontré un certain succès. Cette chaussure des années 1990 a été rééditée plus de 23 ans après sa création pour rencontrer un succès énorme. Tinker, en créant la nike Air Huarache, a fait preuve d’un grand génie ou alors il a eu beaucoup de chance. Une chose est sûre, c’est qu’il a du talent.

Connaissez-vous cette chaussure ?

 

Pour les plus de 40 ans, vous la reconnaîtrez: c’est la Nike utilisée dans le film Retour vers le Futur II de Robert Zemeckis et portée par mighty Marty McFly. Cette chaussure a été créée en 1989 par Tinker. Il faudra attendre 2016 pour que la technologie nécessaire à la réalisation de ces baskets qui se lacent pas elles-mêmes soit disponible et efficace. Soit 26 ans après la première apparition dans le film “Retour vers le Futur” ou le système de laçage automatique était un effet spécial. Pour finir, je cite Tinker en disant :

 

“Un design basique est toujours fonctionnel mais un grand design raconte toujours une histoire”

 

Il en est de même pour vos produits ou votre produit.

 

Voici comment M. Tinker Ton Hatfield, qui définissait son personal branding sur les trois axes suivants,

 

  • Provocateur
  • Conteur d’histoire
  • Futuriste

 

a mené une carrière exceptionnelle de dessinateur industriel chez Nike. Il a profondément influencé la vie de grands athlètes comme Michael Jordan et l’histoire de Nike et de la chaussure de sport. Il avait un message clair qui consistait à bousculer l’ordre établi et à innover. Sa promesse était d’allier fonctionnalité et esthétisme pour faire des produits novateurs dans le milieu de la chaussure de sport.

 

J’espère que cette histoire vous a inspiré pour commencer à construire votre personal branding et qu’elle vous motivera pour aller toujours plus loin.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Facebook.

 

 

 

 

 

Credit image: Vectors by vecteezy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.