6 règles d’or pour développer son expertise

  •  
  •  
  • 37

 

Votre spécialité ou votre expertise est votre force. Votre expertise repose sur un marché de niche. L’avantage du marché de niche est une concurrence faible. Le désavantage est qu’il suffit d’une avancée technologique et votre métier disparaît: regardez les carrossiers ou les services du Minitel. Toutefois, il existe des stratégies qui vous permettent d’évoluer avec votre métier et de toujours être à la pointe. Les règles que je vais énumérer vous permettent de rester à la pointe de votre domaine d’activité et d’élargir votre niche.

 

Règle numéro 1: voir comme un aigle

On dit que:

“Le diable est dans les détails”.

 

C’est souvent dans les petits détails que tout se joue. Néanmoins, quoi que vous fassiez, il est important d’avoir une vision globale impeccable. Lorsqu’un expert intervient, il s’arrange toujours pour avoir une situation globale parfaitement établie pour ensuite trouver sa place, pour apporter sa valeur ajoutée, c’est-à-dire la résolution du problème.

 

L’aigle est un oiseau particulièrement intéressant. Il vole à une vitesse moyenne de 50 km/h et il peux aller jusqu’à 130 km/h. Lorsqu’il fait un piqué, sa vitesse avoisine les 300 km/h. Il peut atteindre une hauteur de vol de 4000 à 5000 m d’altitude. À 1500 mètres d’altitude, il peut repérer une proie de 16 cm. Imaginez l’acuité visuelle de cet animal.

 

En tant qu’expert, votre travail consiste à regarder les problèmes comme l’aigle regarde sa proie. Prenez du recul pour voir le problème dans son intégralité, c’est-à-dire dans son environnement, pour arriver à repérer l’endroit où ça bloque et choisir les actions à mener.

 

D’ailleurs, dans le langage courant, on demande à un expert son avis en demandant qu’il porte son regard, c’est-à-dire un regard avisé, sur le problème. Une fois le problème repéré, les experts se donnent corps et âme pour les résoudre tel le plongeon d’un aigle pour saisir sa proie…

 

 

 

Règle numéro 2 :Le rapport qualité/prix/prestation

Voici le triangle d’or. Afin que ce triangle fonctionne, le rapport qualité/prix/prestation doit être équilibré. C’est-à-dire que tout doit être lié et équilibré.

 

La qualité

Je résume la qualité à la capacité d’un expert à résoudre un problème définitivement. Quelle que soit la difficulté que vous rencontrez en tant qu’expert, vous devez vous assurer que les clients auront une solution définitive. Évidement, le définitif est relatif au marché sur lequel vous opérez. Toutefois la solution que vous offrez doit se distinguer de la concurrence. C’est le principe de la marque Rolls-Royce, ces voitures qui sont réputées pour ne jamais tomber en panne. Évidemment, toutes les voitures tombent en panne. Les Rolls-Royce sont des voitures, donc les Rolls-Royce tombent en panne. Toutefois, tout est mis en œuvre pour que ça ne se sache pas et lorsqu’une Rolls-Royce a une panne, elle est réparée très rapidement.

 

La réputation de Rolls-Royce en dépend. Il en est exactement de même pour votre réputation. Les erreurs chez les experts doivent être rares, toutefois elles existent. Quand vous les faites, la priorité des priorités est qu’elles soient corrigées au plus vite et que ça ne se sache pas afin de ne pas entacher votre réputation.

 

 

Le prix

Le prix est très important car c’est de celui-ci que vous tirez votre marge. Deux facteurs sont importants pour un bon prix: il faut qu’il soit justifié et qu’il semble juste au client. Un prix est justifié lorsqu’il existe une corrélation forte entre la prestation de l’expert et la valeur ajoutée. Il n’est pas nécessaire que ce prix soit en relation avec la concurrence, au contraire: plus votre prix est en relation avec la valeur que vous apportez, plus le prix sera justifiable et plus il semblera juste aux yeux du client. Un prix juste pour le client est un prix que le client est prêt à payer sans se sentir volé, d’où l’intérêt de savoir quelle est la valeur que vous apportez à ce dernier afin qu’il puisse comparer les prix et la valeur apportée par rapport à la concurrence.

 

En général, un client compare toujours avec la concurrence. Pour qu’il puisse faire un bon comparatif, il est important que le client soit conscient de la valeur que vous apportez en tant qu’expert.

 

Voici un exemple pour illustrer mon propos. Vous devez mettre en place le développement d’une usine d’extraction de matière première dans un pays qui vous est totalement inconnu. C’est une mission capitale pour votre entreprise. Vous devez choisir entre deux expert spécialistes des marchés de matière première. Le premier est un spécialiste des matières premières qui est établi et qui a un réseau qui va vous permettre de mettre en place vos projets clé en main, en vous présentant aux bonnes personnes au bon moment.

 

Tandis que le second est un spécialiste des matières premières aussi pointu que le premier sur son sujet mais son réseau est moins développé. Les deux experts ont d’excellentes références que vous avez vérifiées. Le premier expert prends le double du deuxième. Lequel choisissez-vous?

Je choisirais le premier pour la simple et bonne raison qu’il bénéficie d’un réseau sur place qui sera très utile. Je paye deux fois plus cher mais j’ai 100 fois moins de problèmes que j’aurais probablement avec l’autre expert qui a un réseau beaucoup plus restreint. Il a moins de levier en cas de problème. La mission étant capitale pour mon entreprise, je ne peux pas me permettre de me tromper.

 

Le premier expert évolue dans un réseau important qui est basé sur sa réputation.Payer deux fois plus cher pour une prestation similaire à première vue semble ridicule. Lorsqu’on ajoute à la prestation la possibilité d’accéder à un réseau qui peut nous garantir une sécurité dans le développement du projet, c’est une valeur qui n’a pas de prix. Voilà pourquoi mon choix se dirige vers le premier expert.

 

 

La prestation

À tous les niveaux, votre prestation doit être celle d’un expert. C’est-à-dire qu’elle doit répondre à des critères qualitatifs au-dessus de ceux de l’industrie en question, que ce soit dans la communication avec le client, la qualité des documents fournis, le type d’envoi fourni et même les restaurants où vous amenerez vos clients. Tout doit être au-dessus de ce qui se fait couramment dans le secteur afin que le client ait ce sentiment qu’il a payé le juste prix et qu’il a fait une bonne affaire. Il existe de nombreuses techniques pour offrir une prestation de très bonne qualité à un prix raisonnable. La prestation commence au premier contact avec le client et se finit au dernier courrier de remerciement pour avoir collaboré avec vous.

 

Chaque interaction entre le client et votre entreprise, vos collaborateurs ou vous-même devra être suffisamment étudiée pour qu’à chaque fois il garde un excellent souvenir, même lors des périodes de difficulté. Ce processus de maîtriser chaque contact que vous avez avec le client s’appelle la maîtrise de l’expérience client, elle est décisive dans le souvenir que vous laisserez à celui-ci.

 

 

Règle numéro 3: privilégier la qualité à la quantité

Il est important que lorsque vous apportez de la valeur, celle-ci soit visible et/ou ressentie de façon qualitative. Pour qu’un spécialiste devienne un expert, sa progression doit se faire sur une base qualitative. Un expert recherche des projets de qualité et y apporte sa touche personnelle.

 

Lorsque vous travaillez et que vous avez comme objectif de devenir un expert, au début il faut privilégier la quantité à la qualité. Le but de cette démarche est de rencontrer le maximum de problèmes possibles et de les résoudre. Ce moment correspond généralement au passage de spécialiste à expert. Une fois que vous aurez fait tout le tour des problèmes récurrents et que vous voudrez découvrir quelque chose de nouveau, vous commencerez à chercher des problèmes plus complexes à résoudre. Ces catégories de problèmes sont souvent liées à des projets complexes qui sortent des sentiers battus. Ces projet souvent innovants sont des projets que je qualifie de qualitatifs.

 

En tant qu’expert, vous devez toujours privilégier la qualité à la quantité. Vous devez vous attaquer a des problèmes complexes et innovants qui vous sortent de votre zone de confort et vous permettent de développer votre niveau de compétence. Le chemin de l’expertise commence toujours par un très bon niveau général puis un très bon niveau de spécialiste pour ensuite travailler à des niveaux de complexité élevés qui demanderont à la fois de faire appel à des connaissances générales, de spécialiste, et des connaissances d’expert qui vont souvent consister dans la majorité des cas à inventer des nouvelles solutions jamais vues auparavant.

 

Lorsque vous êtes un expert, il vaut mieux privilégier des projets de petite envergure qui demandent beaucoup en terme de qualité, plutôt que des projets de grande envergure qui demandent juste des connaissances générales. Ce sont ces projets de qualité qui vont construire votre savoir-faire d’expert et votre réputation.

 

 

Règle numéro 4: offrir la tranquillité d’esprit à votre client

Une fois le contrat signé avec votre client, votre responsabilité en tant qu’expert est d’apporter une solution au problème qu’il vous a confié. Un facteur très important dans votre manière d’interagir avec le client, c’est réussir à le décharger du stress lié à ce problème en lui prouvant que vous prenez tout en charge. Vous devez également communiquer régulièrement et en toute transparence avec lui, toujours en insistant pour lui dire que vous vous occupez du problème.

 

Accompagnez votre client dans les prises de décision. Rappellez lui que vous êtes là pour l’aider, suggérez lui les solutions qui seront le plus appropriées au problème pour sa résolution définitive. Votre devoir d’expert est de soutenir votre client afin qu’il puisse se reposer sur vous et se concentrer sur d’autres occupations.

 

 

Règle numéro 5: votre travail est votre vitrine

Chaque fois que vous finissez un travail d’expertise, n’hésitez pas à recueillir les témoignages du client. C’est très facile avec un téléphone portable de faire des photos de votre travail où de demander des témoignages ou des avis aux clients que vous pourrez publier sur votre site. C’est une excellente vitrine. Pour l’obtenir, il est indispensable que votre travail soit irréprochable. Le but n’est pas juste de faire une belle vitrine, mais que votre vitrine reflète la qualité de votre prestation. Votre vitrine est un témoignage de vos compétences à laquelle les clients peuvent avoir accès pour avoir une idée juste de votre travail.

 

Considérez votre travail comme un témoignage de vos compétences. C’est le meilleur moyen de bâtir votre réputation.

 

 

Règle numéro 6: un vrai expert choisit ses projets

Un l’expert a le choix de projet. Si vous avez appliqué les 5 règles précédentes vous atteindrez ce niveau où les projets viendront à vous et vous aurez le choix de les refuser ou pas. Dans le cas d’un refus, assurez-vous que vous avez un bon réseau d’experts qui pourront le faire pour ne pas frustrer votre client. En général, lorsque les projets viennent à vous, vous pouvez les choisir selon vos critères. Néanmoins, gardez en tête que la qualité et le challenge sont vos priorités. À ce niveau la rémunération est confortable, ce qui vous donne une liberté de lever le pied quand vous le souhaitez. Vous gagnez en liberté. Les meilleurs experts ont toujours le choix

 

 

Mes chers experts, je vous laisse sur ces quelques mots et je vous souhaite bon courage.

 

 

 

 

 

 

Crédit image: Vectors by vecteezy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.