3 techniques pour faire bonne impression face à un nouveau client.

  •  
  •  
  • 1

Jacques Chirac, l’ancien président français, avait pour habitude de serrer des mains. Il le faisait avec joie et bonheur. Pourquoi? Il savait que chaque main serrée était un vote de gagné. D’ailleurs, il le disait : ” 1 main = 1 vote”. C’était d’autant plus vrai avec un enfant: il gagnait 2 votes d’un coup.

Là où je veux en venir,  est que ce sont les petits torrents qui font les grands fleuves. Faire bonne impression à un client, c’est une accumulation de petites choses qui vont vous conduire à être ravis de vous être rencontrés.

Voici 3 trois techniques que je vais partager avec vous pour faire bonne impression à vos clients. J’ai vérifié la véracité de ces techniques.

 

 

Technique numéro 1: Faites vos recherches

De nos jours, vous bénéficiez de sources d’information incroyables sur l’Internet. Avec les réseaux sociaux Tom, LinkedIn ou Facebook, et les moteurs de recherche comme Google Search, vous pouvez récolter un grand nombre d’informations sur un client. Ces informations sont capitales pour établir un bon rapport avec le client.

 

La règle d’or dans la recherche d’information est de respecter la vie privée. Si par accident vous tombez sur des informations d’ordre privé concernant sa famille, n’en parlez pas tant qu’il ne les a pas partagé avec vous.

 

Toutefois, si vous vous apercevez que vous allez en vacances au même endroit ou que vos enfants fréquentent la même école, poussez le à le placer dans la discussion et ainsi vous rebondirez dessus. Dans les conversations, les êtres humains cherchent des points communs, des choses qui nous rassemblent, nous aimons nous associer à qui nous ressemble.

 

La priorité dans la recherche d’information est de se renseigner sur le genre de personne à qui vous avez à faire. Commencez par des sites comme LinkedIn ou Facebook pour voir si vous avez des connaissances communes. Il ne vous coûte rien d’appeler ces connaissances communes pour avoir un peu plus d’informations sur la personne.

 

Prenons l’exemple d’un artisan maçon qui a été contacté par une personne pour un gros chantier de rénovation. Avant tout, le plus important est de savoir si ce client est sérieux et si c’est un bon payeur. Si vous avez des contacts en commun, vous pouvez les consulter et leur demander leur avis afin d’en savoir plus sur son caractère.

 

 

Des réseaux comme LinkedIn ou Facebook vous donnent des indications ou des informations sur leurs loisirs ou leurs passions. Ces informations sont capitales lorsque votre client devra choisir entre tel ou tel maçon. En effet, celui qui partage les mêmes loisirs que lui ou porte un intérêt à ses loisirs a plus de chance de gagner l’affaire. il ne s’agit pas de mentir, il s’agit juste d’être intéressé par ce que fait le client hors de son activité professionnelle. C’est être curieux.

 

Dans le cas de l’artisan maçon, s’il a bien fait ses recherches et apprend que son client aime faire du vélo, et en complétant cette recherche via Google il apprend qu’il fait partie d’un club de cyclistes dont l’un de ses amis fait partie, il est très subtil lors de la conversation de faire allusion ou de faire une remarque sur son vélo. Normalement, il va en parler. Ensuite, faites en sorte de lui demander s’il en fait en club en ce moment, feignez et dites quelque chose comme “c’est marrant, j’ai mon ami Y. qui en fait”. Ainsi, vous le rassurez car vous nommez quelqu’un qu’il connait. À présent, il vous situe dans son environnement et à son tour, il peut faire des recherches plus approfondies sur vous (si ce n’est pas déjà fait) et il commence à vous faire confiance.

Une recherche Google est un bon moyen pour peaufiner et élargir vos recherches pour savoir si le client appartient à un club de sport, s’il est dans une activité associative….

Avec ce triangle Facebook, LinkedIn et Google, vous pouvez faire un bon profil de votre client et du réseau que vous partagez. Plus vous aurez de points communs ou de connaissances en partagées, plus vous avez de chances de décrocher le marché.

 

Technique numéro 2: ayez une vitrine qui donne envie

Vous avez souvent entendu “l’habit ne fait pas le moine” ou “on ne juge pas un livre à sa couverture.”

Assez de fois je répondrai tout simplement que plus vous montez dans la hiérarchie de l’église, mieux les moines sont habillés. Ceci est un fait. Plus un vieux livre est en bon état, plus il coûte cher. En somme, quand il s’agit de commerce ou de statut social ces deux préceptes ne valent pas grand-chose.

Prenez l’exemple de deux avocats. Un partage une adresse prestigieuse dans votre ville et l’autre pas. Auquel ferez-vous le plus confiance ? Évidemment à celui qui a installé ses bureaux à une adresse prestigieuse car c’est un signe de réussite. Qui dit un avocat qui a réussi dit qu’il a gagné les procès pour ses clients. Puisqu’il gagne ses procès, il s’est forgé une réputation et il a gagné de l’argent qui lui a permis de s’installer dans les quartiers chics de la ville.

Votre apparence et votre vitrine comptent, alors il faut les soigner. N’hésitez pas à faire un relooking qui est dans l’esprit de votre métier. Si possible, faites appel à un décorateur d’intérieur pour vos locaux. Mettez en place une stratégie de branding ou de gestion de la marque si vous avez une entreprise. Dans une société où le paraître est roi, je vous invite à avoir un paraître à la hauteur de vos compétences.

 

Soignez votre corps

Votre visage, vos mains, vos ongles, votre coupe de cheveux, une belle peau, des dents saines, toutes les parties du corps doivent être impeccables. Ce sont les première parties de votre corps que votre client verra, et donc ce sur quoi vous serez d’abord jugé. Beaucoup de personnes font un lien entre votre présentation personnelle et la qualité de votre travail. Bien que ce lien ne soit pas justifié, il existe. La preuve, c’est l’argent investi par les grands entreprises dans leur campagne de communication et pour avoir une belle vitrine. Ou bien l’argent investi par les star de cinéma en chirurgie esthétique pour avoir un beau physique. Ce sont des cas extrêmes qui ne sont pas à suivre, toutefois ils soutiennent mon argumentaire.

Une bonne hygiène corporelle est primordiale. La douche, le déodorant et le parfum sont le minimum. N’abusez pas sur le parfum, faites en sorte qu’il soit discret.

 

Posture et sourire

Je ne le répéterai jamais assez, un sourire vous rend agréable et une posture droite vous donne plein de charisme. Laissez tomber vos épaules vers l’arrière pour rendre votre démarche plus naturelle, plus souple.

 

Choisir des tenues vestimentaires qui vous mettent en valeur.

L’habit fait le moine, portez une tenue vestimentaire adaptée aux circonstances. il existe de nombreux sites pour vous conseiller et pour ajuster votre tenue vestimentaire à votre morphologie. Pour la mode masculine, mon site préféré est www.bonnegueule.fr dans les rubriques bien commencer ou conseil. Pour les femmes, les sites ne manque pas.

 

Être engagé avec le client

Regardez les clients dans le yeux quand vous vous adressez à lui. Tourner les épaules vers le client lui prouve que vous êtes engagé dans la discussion. Écoutez le et paraphrasez ce qu’il dit pour montrer que vous le comprenez. Mettez votre portable sur silencieux pour ne pas être dérangé.

 

Technique numéro 3: Invitez vos clients à voir votre travail

Lorsqu’on est bon dans ce qu’on fait, on ne le dit pas on le montre. Tous vos concurrents diront qu’ils sont bons, qu’ils sont les meilleurs, toutefois ce n’est pas le cas. Si vous êtes bon dans ce que vous faites n’hésitez pas à donner des preuves concrètes à vos clients. Invitez les à voir vos chantiers si vous êtes un entrepreneur du bâtiment ou bien à contacter vos clients si vous êtes esthéticien. Voir ou tester votre travail et contacter des clients satisfaits est la meilleure garantie pour vos futur clients. Par tester, j’entends goûter lorsqu’il s’agit d’alimentation, tester des échantillons lorsqu’il s’agit de vente de produit.

Ayez confiance en vous, en vos compétences, montrez à votre client que vous savez de quoi vous parlez et invitez le à voir votre travail concrètement. Il pourra ainsi se faire son propre avis.

 

 

 

 

Credit image: Vectors by vecteezy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.